Chronique : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda

6542439_13521176

 

Parution : 1999

Prix : 4 euros

Nombre de pages : 157

Genre : recueil de nouvelles

 

 

 

 

 

Ce livre est un petit recueil de nouvelles qui parlent de la vie quotidienne de 12 personnes. On rentre donc dans la peau de 12 personnes totalement différentes, on peut se retrouver dans la vie d’une femme enceinte, ou encore dans la peau d’un employé de bureau. Je n’ai pas accroché à toutes les nouvelles, et j’avoue que 2-3 semaines après la lecture je ne me rappelle de pratiquement aucunes nouvelles.

Je ne sais pas si c’est le thème du recueil qui ne m’a pas plu ou l’écriture de l’auteur, mais je n’ai pas adoré ce livre. Il n’y a qu’une nouvelle qui m’avait vraiment marqué de cet auteur, c’est celle intitulé Le fait du jour. Cette nouvelle parle de la culpabilité d’un homme qui se rend compte qu’il a fait une erreur qui a eu un impact sur beaucoup de personnes autour de lui.

Cependant il faut prendre en considération que ce recueil de nouvelles est le premier livre d’Anne Gavalda et donc je pense que son écriture a dut évoluer depuis. Cependant un des points positifs du recueil c’est qu’aucunes des histoires ne se ressemblent. Tous les personnages et les ambiances sont différentes.

J’ai quand même l’impression d’être passé à côté de quelque chose avec ce recueil et je pense donc que je le relirai, dans quelques temps.

Ma note : 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s