Chronique : The Siren de Kiera Cass

25817407-_uy200_

 

Parution : 2016

Prix : 17,90

Nombre de pages : 340 pages

Genre : fantastique

 

 

Synopsis

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l’entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Mon avis :

C’est la première fois que je lis un livre sur les sirènes et je n’ai vraiment pas été déçue. Kiera Cass nous explique bien l’univers qu’elle a créé tout comme elle avait déjà réussi à le faire dans sa sage La sélection que j’avais adoré.

On suit le personnage de Kahlen, une jeune fille qui s’est transformé en sirène à l’âge de 16 ans après le naufrage d’un paquebot sur lequel elle se trouvait avec sa famille. Après s’être transformée, elle s’est entièrement dévoué à l’océan qui est devenue sa mère, et elle a dût oublier son ancienne vie et sa famille. Elle en a maintenant une nouvelle : ses trois sœurs sirènes et bien sûr l’océan. On sait peu de choses sur ses trois sœurs même si on devine bien qu’elles ont chacune un caractère différent en fonction de leurs anciennes vies.

Les sirènes se mélangent au monde des humains, mais elles ne peuvent pas leur parler au risque de les tuer avec leur voix. Cependant, Kahlen va se rapprocher d’un garçon, Akinli, mais elle va ensuite décider de s’éloigner de lui pour le préserver. Leur histoire d’amour est un peu étrange car ils ne passent pas beaucoup de temps ensemble mais cependant ils semblent ne plus pouvoir vivre l’un sans l’autre dès leur première rencontre.

Le rôle des sirènes est d’aider l’océan à se nourrir en commettant des naufrages avec leur chanson qu’elles apprennent dès qu’elles deviennent sirène. Elles doivent se rendre dans l’Océan à chaque fois que celles-ci les appelle, que ce soit pour chanter, ou pour accueillir une nouvelle sœur. L’océan est un personnage que j’ai trouvé touchant, malgré le fait qu’on puisse la trouver un peu égoïste car elle fait en quelques sortes souffrir nos personnages pour son propre bien.

Je ne sais pas si il y aura une suite, car l’épilogue était assez vague, cependant si il y en a une je la lirai sans hésiter !

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s