Chronique : Carnet de routes de Marie Lopez

carnet-de-routes

 

Parution : 2016

Prix : 18 euros

Nombre de pages : 200 pages

Genre : contemporain

 

 

 

Synopsis

Une étudiante en architecture, une youtubeuse, un jeune homme trop tranquille nommé Marco, un moniteur d’auto-école et un professeur d’université… Cinq personnages aux destins dissemblables vont former un groupe hétéroclite et fantasque à la faveur du permis de conduire.
Tandis que trois générations se mêlent et s’apprivoisent, une camaraderie surprenante grandit entre les candidats ; chacun va se livrer aux autres bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Le passé, les doutes, les regrets, les espérances s’invitent dans l’habitacle de la voiture à doubles commandes.

Leurs différences les poussent à reconsidérer leurs choix et les horizons qu’ils s’étaient fixés. Et le danger de ressortir de l’expérience juste un peu plus perdu qu’avant est bien réel… Mais voici que surgit l’extraordinaire et que s’offre à eux un chemin bien éloigné des codes et des panneaux de signalisation.

Mon avis:

Carnet de routes est le deuxième livre de Marie Lopez, mais c’est sa première fiction. En effet, son premier livre était un petit recueil de conseils pour adolescentes, sortis en 2015 que j’avais lu lorsqu’il était sortit. Comme elle se lançait dans un nouveau genre je ne savais pas trop à quoi m’attendre et c’est avec beaucoup d’appréhension que je me suis lancée dans cette lecture.

Dés le début du livre on fait connaissance avec les 5 personnages que l’on va suivre tout le long de l’histoire, et j’ai trouvé que l’on avait beaucoup trop d’informations d’un coup et je me suis un peu perdue dans les personnages. J’étais souvent obligée de stopper ma lecture pour me remémorer qui était chaque personnages.

Au final, je trouve que comme on suit 5 personnages en même temps on a du mal à s’attacher à eux et j’ai trouvé cela dommage car si ils avaient été plus approfondis ils auraient put être très attachants. De plus le roman est assez court donc on n’a pas trop le temps de les connaître. Ce qui m’a également gêné dans ce livre, c’est que l’histoire ne suit pas un fil chronologique et je me suis souvent perdue à cause des différentes dates.

En plus d’être une auteure, Marie Lopez est tout d’abord une Youtubeuse (EnjoyPhoenix), et étant fan de ses vidéos, j’ai remarqué qu’à travers ce livre elle avait retranscrit beaucoup de sa vie personnelle, parfois un peu maladroitement mais j’ai trouvé cela touchant malgré tout, car à travers ce livre, elle s’ouvre un peu plus à ses fans.

L’écriture de Marie Lopez est très bien travaillée et il y a de belles formulations dans le roman ainsi que de belles références culturelles. L’histoire se déroule à Lyon et on découvre la ville, notamment grâce aux heures de conduite que chaque personnages fait,on en apprend plus sur l’histoire de la ville, son architecture et j’ai trouvé cela très intéressant.

Pour conclure, ce livre est très philosophique (avec une touche de fantastique) mais il n’y a pas du tout d’actions et de rebondissements et je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de livres. Ce roman m’a fait passer un bon moment, il se lit très vite et sans difficultés. Il nous montre que chaque personne est liée, d’une façon ou d’une autre et que si l’on s’attarde sur l’histoire de chacun on se trouve toujours des points communs.

Ma note: 3/5

Publicités

2 réflexions sur “Chronique : Carnet de routes de Marie Lopez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s